• Pro à Pro
      Je commande en ligne
Conseil & idées menus

L'essor de la vente à emporter

L’essor de la vente à emporter !

La vente à emporter fait son apparition dans les années 90 aux Etats-Unis, à travers les fast-foods. Le principe étant que le client passe sa commande sur place, par téléphone, sur le site web ou encore via une application mobile, et vient la retirer par ses propres moyens. Aujourd’hui, la vente à emporter propose également le service de livraison à domicile. A l’origine, la vente à emporter ne s’applique qu’aux établissements de la restauration rapide (pizzeria, friteries, kebabs etc.). Aujourd’hui, elle séduit de plus en plus les propriétaires de restaurants traditionnels. Les raisons ? Le développement des technologies numériques, le contexte sanitaire actuel et les divers avantages que présente ce type de vente.

Comment proposer de la vente à emporter ?

La vente à emporter nécessite quelques formalités pour y accéder. Tout d’abord, être inscrit à la Chambre des métiers et la Chambre de commerce et d’industrie. Ensuite, il faut bien évidemment posséder le matériel nécessaire. En effet, il est indispensable de s’équiper de contenants destinés à la nourriture, tels que des sacs isothermes, des emballages cartonnés biodégradables et des boîtes rigides. Un équipement informatique, tel qu’un téléphone, un ordinateur ou une tablette facilitera les prises de commandes. Enfin, des scooters et des vélos sont primordiaux pour les livraisons à domicile.

Quels sont les différents types de vente à emporter ?

La commande via le site internet ou application mobile (le « click and collect ») :

Le client consulte la carte du restaurant sur le site internet ou l’application depuis son téléphone. Les produits sélectionnés sont ensuite ajoutés au panier. Selon les options que proposent l’établissement, il peut choisir son mode de livraison : livraison à domicile ou retrait sur place. Enfin, il peut choisir entre le paiement via la plateforme ou sur place s’il vient récupérer sa commande.

La commande par téléphone (le « call and collect ») :

Le client contacte l’établissement par téléphone, il commande ses plats et convient d’un horaire de retrait avec son interlocuteur. Le paiement se fait sur place au moment du retrait de la commande.

La commande sur place (le « ask and collect ») :

Le client passe sa commande dans l’établissement. Le paiement se fait également sur place et convient d’un horaire de retrait de commande. L’attente peut se faire à l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement.

Quels sont les avantages à proposer de la vente à emporter ?

Le développement de la vente à emporter est aussi lié aux avantages qu’elle comporte autant pour les restaurants que pour les clients :
- Tout d’abord, pour les restaurants, la vente à emporter permet aux équipes d’économiser du temps. En effet, les clients passent commande le plus souvent chez eux ce qui permet aux équipes de ne pas servir à table et de se consacrer uniquement au temps de préparation.
- Ensuite, toujours pour le restaurant, c’est un gain de visibilité : la vente à emporter incitent les restaurants à se digitaliser. La présence sur les réseaux sociaux, les plateformes de livraison alimentaire et les sites internet optimise la visibilité du restaurant puisqu’il se fait connaître. La vente à emporter peut être une solution de maintien pour l’activité lors d’une période de crise comme nous l’avons connue. Certains restaurants ont réussi à éviter la fermeture définitive de leur(s) établissement(s) grâce à ce service. C’est l’une des raisons qui explique qu’aujourd’hui la vente à emporter ne concerne plus uniquement les fast-foods.
- Par ailleurs, pour les personnes soucieuses de l’environnement, la vente à emporter représente un réel avantage écologique. La gestion des stocks est plus efficace, ce qui réduit considérablement le gaspillage alimentaire.
- Coté clients, les repas proposés à la vente à emporter sont relativement moins chers qu’un service à table classique car ils ne comprennent pas le coût imputé du service à table. De plus, de nombreux établissements proposent régulièrement des réductions sur certains plats ou formules dans le cadre de la fidélisation de la clientèle.
- Enfin, cette méthode de restauration propose un large choix de plats via les plateformes de livraisons alimentaires, rassemblant en un même site de nombreux établissements et types de cuisine (traditionnelle, italienne, japonaise…)

La crise sanitaire a-t-elle accéléré le développement ?

Alors que les restaurants ont perdu la moitié de leur chiffre d’affaires dû à la crise sanitaire en 2020, certains restaurants ont mieux résisté à cette crise grâce au système de la vente à emporter. La vente à emporter a doublé ses parts de marché, en passant de 15% en 2019 à 30% en 2020. Grâce à ce système, les restaurateurs ont pu limiter les pertes et poursuivre leurs activités.
Cette crise a créé une habitude chez les Français qui commandent encore en ligne même avec la réouverture des restaurants, à savoir que l’offre de plats est bien plus large qu’auparavant et les prix sont plus accessibles par rapport au service à table.
Quelles sont les différentes plateformes de livraison pour la vente à emporter ?
Les restaurants ont la possibilité d’être affiliés à des plateformes de livraison à domicile, tels que Deliveroo, Uber Eat, ou encore Just eat. Cette affiliation comporte plusieurs avantages pour les restaurants tels que :
• La visibilité du restaurant qui engendre une augmentation des ventes
• L’externalisation de la gestion des commandes et des paiements
• Elles évitent d’avoir à embaucher toute une équipe de livreurs si le restaurant n’en a pas les moyens
En contrepartie le restaurant reverse 10 à 25% du montant des ventes à la plateforme. Cependant, si le restaurant signe un contrat d’exclusivité, il ne pourra apparaître que sur une seule plateforme de livraison. Seul inconvénient, le restaurant n’a pas accès au fichier client ce qui peut être un frein pour une éventuelle campagne de fidélisation.

Ces sujets peuvent vous intéresser

Responsive image HAUT DE PAGE