• Pro à Pro
      Je commande en ligne
EGALIM

EGALIM : 5 mesures phares en restauration collective

Applicable depuis le 1er novembre 2018, la loi dire « Loi EGALIM » vise à remettre à l’équilibre les relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire ainsi qu’à rendre accessible à tous les consommateurs une alimentation saine et durable.
Petit tour d’horizon sur cette loi en cinq actes et nos astuces pour faciliter sa mise en œuvre dans vos établissements.

Concrètement, Egalim c’est quoi ?

La loi se décline en cinq mesures phares destinées à favoriser une alimentation saine et durable : 

1 - L’affichage de la nature des produits éligibles 

Les usagers sont informés sur la nature des produits entrant dans la composition des menus : fournisseur, lieu de production, mode de transformation, apports nutritionnels… sont autant d’éléments qui peuvent leur être communiqués. 

Quelle opportunité pour la restauration collective ? La valorisation de toutes vos démarches entreprises pour améliorer la qualité de l’approvisionnement.

2 - Un menu végétarien par semaine dans les cantines scolaires 

Il s’agit d’un repas dans lequel la viande et le poisson sont remplacés par des protéines végétales : légumineuses, céréales, oléagineux… Ces protéines végétales peuvent être associés à des œufs et des produits laitiers.
Quelques astuces pour composer un menu : 
- La viande peut être remplacée par le tofu, le tempeh, les protéines de soja et le seitan.
- Afin de renforcer le goût de vos plats, utilisez les aromatiques. Ils apporteront une véritable valeur ajoutée.

Quelle opportunité pour la restauration collective ? Une plus grande diversité des menus pour répondre aux régimes alimentaires de tous les convives.

ON VOUS ACCOMPAGNE : Pro à Pro vous propose des menus simples et recettes faciles à réaliser pour vous aider chaque semaine : découvrez-les ici

3 – La lutte contre le gaspillage alimentaire 

En signant le Pacte national et la Loi AntiGaspillage et pour l’Economie Circulaire (AGEC) la France s’est engagée à réduire de 50% le gaspillage sur l’ensemble de la chaîne alimentaire d’ici 2025 pour les secteurs de la restauration collective et de la distribution. 
Les secteurs de la consommation, transformation, production et restauration commerciale ont jusqu’à 2030 pour s’y préparer.
La mobilisation de chacun et l’adoption de nouvelles pratiques de consommation sont essentielles pour atteindre cet objectif.
Cinq actions concrètes pour réduire rapidement le gaspillage :
• Adapter les portions en fonction des convives
• Organiser une concertation sur le choix des recettes
• Proposer les entrées en libre-service
• Sensibiliser les convives
• Sensibiliser le personnel

Quelle opportunité pour la restauration collective ? Une prise de conscience collective et des gestes simples pour en finir avec la perte et le jet de nourriture. Sans oublier les avantages économiques : la lutte contre le gaspillage alimentaire permet d’avoir un contrôle sur son coût portion.
Des bonnes actions pour la santé de tous, et celle de notre planète !

4 - La réduction de l’utilisation du plastique

Si depuis quelques années nous le voyons disparaitre progressivement des tables des principales chaînes alimentaires, la loi EGALIM prévoit son interdiction simple. L’utilisation et la mise à disposition d’ustensiles et contenants plastiques à usage unique (gobelets, verres, assiettes, pailles…) est proscrite depuis juillet 2021. 
Les contenants de cuisson, de réchauffe ou de service en matière plastique devront disparaitre des établissements de restauration collective d’ici le 1er janvier 2025.

Quelle opportunité pour la restauration collective ? La participation à la réduction des déchets d’ustensiles, bouteilles et pailles en plastique qui constituent près de 70% de tous les déchets marins. Une mobilisation nécessaire pour préserver nos plages et mers d’Europe. 
ON VOUS ACCOMPAGNE : Pro à Pro propose des ustensiles et contenants conçus avec des matériaux plus durables : bois, fibres végétales (bagasse de canne à sucre et de roseau), carton, etc. : découvrez-les ici

5 - Un gage de qualité

A partir du 1er janvier 2022, la restauration collective publique devra s’approvisionner d’au moins 50% de produits durables ou sous signes d’origine et de qualité dont 20% de Bio. De nombreux labels, signes officiels de qualité, sont éligibles Egalim.

Qu’est-ce qu’un label ? 
Un label est un signe distinctif qui atteste qu’un produit alimentaire a été conçu conformément à différents critères ou à certaines normes qui lui confèrent une qualité supérieure. 
Il garantit que les produits alimentaires respectent un cahier des charges bien précis et devient officiel s’il est reconnu par les pouvoirs publics et contrôlé par des organismes indépendants.

Quelle opportunité pour la restauration collective ? La valorisation des savoir-faire locaux, des producteurs et filières qui s’engagent pour une alimentation saine et durable. Une démarche qui s’inscrit entièrement dans une tendance du « mieux manger » partagée par une part croissante des consommateurs français aujourd’hui.
ON VOUS ACCOMPAGNE : Pro à Pro vous propose une offre très riche de produits labellisés, éligible EGALIM que vous pouvez retrouver ici !


Ces sujets peuvent vous intéresser

Responsive image HAUT DE PAGE

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.