• Pro à Pro
      Je commande en ligne
Conseil

Faites sauter les crêpes, c’est la Chandeleur !

En février prochain nous célébrerons la fête de la Chandeleur, et comme chaque année joie et bombance seront au rendez-vous ! Véritable tradition en France, pas moins de 90% des français fêteraient la Chandeleur.
« Tantimolle » en Champagne, « Vaute » en Ardennes, « Chialade » en Argonne, « Chache-creupé » à Metz, « Sanciau » en Limousin ou « Crespet » en Béarn... Traditionnelle ou revisitée, chaque région a sa spécialité. La crêpe et les Français c’est une grande histoire d’amour ! 

La crêpe on l’aime, pour sa simplicité ...

Un peu de farine, des œufs, du lait, une pincée de sel … et le tour est joué ! 
Mais surtout, pour sa gourmandise ...
Servie en plat de résistance : préparée à partir de farine de Sarrazin, garnis avec de l’œuf, du poisson, du fromage râpé, du jambon, de la viande ou bien des légumes.
Ou pour le dessert, garnie de sucre, de chocolat, de chantilly, de fruits frais, de crème glacée, de sirop d’érable, ou de compote… 

Quelle est l'origine de la chandeleur ?

Etymologiquement « fête des chandelles », la chandeleur est à l’origine une célébration chrétienne, mais au fil des années la chandeleur est devenue associée, surtout et avant tout, à la fête des crêpes et au rendez-vous gourmand de l’année ! 

Alors, pourquoi des crêpes à la chandeleur ? 

Plusieurs théories existent quant à la tradition culinaire de la crêpe. Mais d’un point de vue esthétique, sa forme ronde et sa couleur dorée rappelleraient celles du soleil et évoqueraient la fin de l’hiver ainsi que le début du printemps. 
Aussi, un ancien dicton disait « Si point ne veux de blé charbonneux. Manges des crêpes à la Chandeleur », ce qui donna naissance à une croyance populaire incitant les paysans à cuisiner des crêpes pour l’occasion afin de garantir la protection de leur blé. 

Et pourquoi donc les fait-on sauter ? 

Selon une tradition vieille de plusieurs siècles, il convenait de faire sauter la première crêpe de la main droite en tenant un Louis d’or dans la main gauche. La pièce en or était, par la suite, enroulée dans la crêpe et cette dernière était déposée au-dessus d’une armoire jusqu’à l’année suivante. La pièce devait ensuite être offerte au premier pauvre venu. 
Cette coutume était supposée garantir bonheur et prospérité pour l’année. 

Le saviez-vous ?

La crêpe favorite des Français serait la fameuse crêpe au Nutella®. Sur la seconde marche du podium, on retrouve la crêpe à la confiture de fruits, suivie de près par la crêpe beurre-sucre.
Source : Enquête Harris Interactive pour Ferrero, 2019.

Question pliage, 55% des français préféreraient plier leur crêpe en triangle tandis que 42% d’entre eux seraient adeptes de la crêpe roulée ! 
Source : Etude Odoxa pour Nutella, 2018.

Conseils et astuces :

- Pour des crêpes plus légères, privilégiez le lait demi-écrémé ou le rajout d’1/4 d’eau. Ajoutez 2 cuillerées à thé de beurre fondu ou d’huile à votre préparation puis faites-les cuire sans ajouter de gras dans votre poêle.
- Vous obtiendrez une pâte plus soufflée en y incorporant de la bière ou même du cidre. 
- Vous pouvez les servir immédiatement ou les réfrigérer (dans de l’aluminium ou du film plastique) pour plus tard, voir même les congeler. 

Le petit mot de la diététicienne :

« La crêpe est intéressante pour son apport en protéines et en glucides. Une crêpe nature apporte environ 200 kcal pour 100g (soit 80 kcal pour une crêpe de 40g). Qu’elle soit salée ou sucrée, la valeur calorique de la crêpe est fortement liée à la garniture… alors faites vous plaisir, mais soyez raisonnable ! »

Ces sujets peuvent vous intéresser

Responsive image HAUT DE PAGE