• Pro à Pro
      Je commande en ligne
Conseil & idées menus

La gastronomie antillaise

Les Antilles, un archipel multiculturel !

Les Antilles sont un large archipel situé dans la mer des Caraïbes. Il est découpé en deux parties qu’on appelle Grandes Antilles, qui sont au centre des Caraïbes et les Petites Antilles situés dans le sud des Caraïbes. Certaines de ces îles sont rattachées à des régions occidentales, telles que les DOM-TOM qui sont des départements français. Les DOM-TOM se composent de quatre îles : La Martinique, La Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Ces liens avec certains pays d’Europe occidentale sont les conséquences de la colonisation.
Ces îles sont riches par leur patrimoine culturel, notamment la gastronomie antillaise qui provient des quatre coins du globe.

Quelles sont les origines de la cuisine antillaise ?

La cuisine antillaise trouvent ses origines dans différents continents. Elle est le résultat de la colonisation par les peuples européens. On y retrouve donc plusieurs influences :

• Africaines : avec la consommation de tubercules, tels que, l’igname et le manioc issus du continent africain. Ensuite, des pièces de viande, essentiellement les abats qui étaient servis aux esclaves dans des plats longuement mijotés.
• Asiatiques : après l’abolition de l’esclavage, la population indienne a immigré sur l’île de la Réunion qui se situe dans l’océan Indien. Cette immigration a apporté la culture des épices comme le poivre noir, le curcuma ou encore la coriandre.
• Européennes : les colons européens ont transmis leur affection pour la charcuterie comme le boudin originaire de France et le poisson salé qui lui vient tout droit du Portugal.
• Amérindiennes : là, il s’agit du rôtissage de la viande ou poisson qu’on appelle le « boucanage ». Cette technique consiste à fumer l’aliment tout en conservant ses saveurs naturelles.

Quels sont les plats populaires de la gastronomie créole ?

La cuisine créole est avant tout une cuisine de subsistance. Au fil du temps, elle s’est ancrée dans la culture antillaise et détient aujourd’hui sa propre identité. Celle-ci est particulièrement riche, colorée et savoureuse.
Pour l’entrée, les accras sont inévitables ! Ce sont des beignets fris généralement garnis de morue, crevettes ou encore légumes.
Concernant les plats, ils sont principalement composés de viandes telles que le porc ou le poulet, sinon de poissons ou fruits de mer. Pour l’accompagnement, ce sont essentiellement des féculents, d’où la consistance des plats antillais, tels que le manioc, le riz et l’igname.
Enfin les desserts sont eux à base de fruits exotiques cultivés dans la région : bananes, noix de coco, ananas, goyave etc.

Quelques exemples de spécialités d’outre-mer :

• Les accras de morues
• Le féroce
• Le boudin antillais
• Le colombo de porc, poisson, mouton et poulet
• Le poulet boucané
• Le beignet de bananes
• Le pâté sucré, qui sont des chaussons fourrés aux fruits

Quels sont les nouveautés de la cuisine antillaise ?

Le tourisme massif aux Antilles a engendré quelques modifications sur la cuisine créole. Si la cuisine traditionnelle est toujours présente dans la culture, celle-ci est préparée avec de nouveaux appareils de cuisson et de conservation plus moderne et à la pointe de la technologie, notamment dans les hôtels. Cette nouvelle façon de cuisiner rend les plats moins gras et moins sucrés.
Cependant, le développement des îles apporte de plus en plus d’établissements qui proposent de la restauration rapide, ce qui menace réellement la cuisine typiquement locale.

Qu’en est-il de l’alcool aux Antilles ?

Les Antilles sont réputées pour être adeptes d’alcools forts, notamment le rhum, et spécialistes de cocktails. Les cocktails caribéens sont essentiellement conçus avec des fruits exotiques et de rhum pour ceux qui sont alcoolisés. Le plus connu est le « ti-punch », un mélange de citron, sucre et rhum qui met à l’honneur le rhum agricole d’outre-mer.
Même si l’alcool est très apprécié sur ces îles, les populations caribéennes sont les moins excessives, en termes de consommation de France, à l’exception des jeunes martiniquais (18-30 ans).

Comment se médiatise la cuisine antillaise ?

Depuis quelques années, la gastronomie est très médiatisée. La cuisine créole peine à se faire une place, pour cela quelques acteurs liés aux métiers de bouche agissent pour la promouvoir au maximul. Des concours sont organisés pour mettre en lumière cette gastronomie et récompenser les chefs cuisiniers spécialisés dans la cuisine antillaise.
Le trophée de l’art culinaire du monde créole, le Trophy table Art et le Trophée des chefs ultramarins, sont des évènements organisés pour revaloriser la richesse de cette cuisine, honorer le métier de chef cuisinier et inciter les populations à consommer des produits locaux de qualité.

Ces sujets peuvent vous intéresser

Responsive image HAUT DE PAGE